Photographies de familles

La vie file à toute vitesse, et c’est en père de famille que je peux témoigner… Je n’ai pas vu ma fille grandir! 

Alors oui cela paraît être un truisme et une mauvaise campagne marketing, je vous le concède. Cependant ça n’en est pas moins vrai. Mon épouse et moi nous trouvons régulièrement en train de regarder les photos de notre puce en nous disant “tu te souviens quand elle était comme ca?”.  C’est drôle car l’image qu’on se représente de nos proches est celle de la période actuelle, comme ci ils avaient toujours été comme ils sont actuellement. Alors oui, un an ou deux de plus pour un adulte, il n’y a pas grande différence, mais pour nos petits, de 9 à 10 ans, et 5 à 7 ou pire de 6 mois à un an, c’est tout un monde qui change, et ça on ne le récupère jamais. 

Nous n’aurons jamais deux fois l’opportunité d’immortaliser ces moments de famille et de leur enfance. Je suis persuadé que comme moi votre téléphone est surchargée de photos prises à la volée, mais rappelez vous du plaisir de ce rituel que nous avions, ces dimanches après-midi, à ressortir les albums photos en famille et revoir la tête de nos parents dix ou vingt ans plus tôt, se revoir petits etc… Pensez vous que vous prendrez le temps de faire ca avec vos enfants dans 5 ans ou 10 ans ? Tous autour d’un écran de smartphone de 8cm ? En ce qui me concerne j’en doute.


Tout d’abord, ce qui vous bloquera, ce sera le nombre de photos. Personne ne regarde 4000 photos, de qualités aléatoires de surcroît. On estime que l’oeil se pose 3 à 5 secondes par photos. Si on multiplie par 4000 photos on arrive à 20000 secondes, soit 5h30… Donc il faut trier et conserver les meilleures. C’est là que le photographe (c’est à dire moi 🙂 ) rentre en jeu! On croit que “plus” c’est toujours mieux car on en pour son argent, sauf si “plus” de photos signifie de moins les regarder alors mieux vaut avoir moins mais plus de qualité.